>>Lettres, littérature et sciences humaines : alliances ou désalliances ?

6 janvier 2008
Auteur(e) : 
Jean Michel Henny

Études littéraires et sciences humaines et sociales ont noué, dans les années 1960, une alliance qui a exercé une influence profonde sur l’enseignement de la littérature, en France et à l’étranger. Cette alliance a, de fait, correspondu à un alignement des études littéraires sur les paradigmes des sciences humaines et sociales. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Le dimanche 11 février 2007 de 13h30 à 15h - salle Pierre Bourdieu

Avec
- animateur du débat : Sémir Badir, chargé de recherches du Fonds national belge de la recherche scientifique à l’Université de Liège, Belgique

- Philippe Artières, chargé de recherche CNRS et membre du Laboratoire d’anthropologie et d’histoire de l’institution de la culture (CNRS/EHESS/ministère de la Culture), pour Rêves d’histoire. Pour une histoire de l’ordinaire, Les Prairies ordinaires, 2006.

- Michel Collot, professeur à l’Université Paris III, pour Paysage et poésies francophones, Presses de la Sorbonne nouvelle, 2005. Poète et théoricien, membre de la rédaction de la revue Génésis, Michel Collot est aussi co-fondateur de l’Association Horizon paysage qui vise à interroger à travers différentes rencontres et publications les enjeux du paysage dans le monde contemporain.

- Carola Hähnel-Mesnard, maître de conférences à L’Ecole polytechnique et membre du groupe de recherche "Sociétés et cultures des pays de langue allemande aux XIXe et XXe siècles" de l’Institut allemand de l’Université Paris III, pour Affinités électives. Les littératures de langue russe et allemande, Presses de la Sorbonne nouvelle, 2006.

- Jean-Michel Le Lannou, philosophe, enseignant à l’Université Paris III, pour Expérience de l’immensité, Hermann, 2006.

Article tiré du site : http://www.salonshs.msh-paris.fr
Rubrique:  Tables rondes